Le grand physicien Stephen Hawking est décédé le 14 mars 2018. Véritable légende de la physique, il fut aussi un talentueux vulgarisateur de ses travaux de recherche : trous noirs, théorie des supercordes, rayonnement de Hawking, théorèmes sur les singularités... 

Cet astrophysicien né le même jour que Galilée (un 8 janvier) et décédé le jour où Albert Einstein aurait eu 139 ans, aura impacté et renouvelé l'héritage de ce dernier probablement plus que tout autre jusqu'à maintenant (à l'exception peut-être de Roger Penrose et John Wheeler) en ce qui concerne la relativité générale et le problème de sa réconciliation avec la théorie quantique.

Il a aussi défié la maladie de Charcot et la mort (Voir films et documentaires  A Brief History Of Time, d'Errol Morris, Une merveilleuse histoire du temps, avec Eddie Redmayne et Felicity Jones, un téléfilm de la BBC (nettement plus fidèle à la réalité que Une merveilleuse histoire du temps), dans lequel Benedict Cumberbatch joue le rôle de Stephen Hawking.

  A la question d’une récente enquête quant à savoir si, tout bien considéré, ils pensaient que le monde allait mieux ou moins bien, ou ni l’un, ni l’autre, ils n’étaient que 10% des répondants en Suède à estimer que les choses s’amélioraient, 6% aux Etats-Unis et 4% en Allemagne. Peu de gens pensent que le monde va mieux.

 Pour répondre à la question de savoir si le monde va mieux ou moins bien, il convient d’adopter une perspective historique et de considérer le monde dans sa totalité, de prendre en compte l’évolution des conditions d’existence de l’ensemble des êtres humains qui peuplent la planète.

 C’est ce qu’a fait Marc Roser dans un article publié par Our World in Data, une publication en ligne basée à l’Université d’Oxford et ayant pour objet les changements du niveau de vie global.

Splendeurs du cosmos photographiées par des astronomes amateurs. Des planètes de notre Système solaire, les nébuleuses de la Voie lactée, des amas d'étoiles ...

Le top 12 des plus beaux phénomènes astronomiques

 

 

Nous avons l'impression que la pauvreté dans le monde augmente, pourtant elle diminue !

Cela du fait de la mondialisation, réalité bien concrète et qui se traduit notamment par des échanges économiques mondiaux accrus. Et ceux-ci produisent surtout des bienfaits :

 La pauvreté a reculé partout de façon spectaculaire !

Entre 1981 et 2015, l'espérance de vie sur la planète est passée de 63 ans à 72 ans. Un bond de 14%. Une embellie attribuée à l'augmentation des revenus et à l'amélioration de la nutrition.

Entre 1981 et 2013 (dernières données disponibles fiables), la part de l'humanité vivant avec moins de 1,90 dollar par personne et par jour (données corrigées des évolutions de pouvoir d'achat) est passée de 42 % à 10,7 %. Soit une réduction de 75 % !