LES 27 et 28 JUILLET 2019,  si vous êtes en vacances en Creuse, ne manquez pas  L’événement. 

    A Fresselines (Creuse), on fête cette année les 130 ans de la venue de Claude Monet.

 A cette occasion, la galerie L’œil et la main et l’association culturelle Confluence Berry-Marche organisent deux conférences.

 

SAMEDI 27 JUILLET / 15H30 / SALLE POLYVALENTE /TARIF UNIQUE  5 €

« 1889 : Monet à Fresselines » par Dominique Mantel, artiste-peintre

" Monet arrive à Dun le Palestel le 7 Mars 1889 pour un séjour à Fresselines chez Maurice Rollinat avant de rejoindre Crozant et les peintres qui y travaillent. Il n'ira jamais à Crozant. Accroché par un paysage au confluent des deux Creuse, en lutte avec le mauvais temps, il va rester à Fresselines pendant deux mois et demi et livrer un combat artistique dont les enjeux vont influencer la suite de ses créations . Le "Huis clos" de Fresselines et l'apparition de la première "série", donne à ce séjour un caractère particulier et un passionnant sujet de réflexion "

Le séjour fresselinois de Claude Monet en 1889, son quotidien auprès du poète Maurice Rollinat et de sa compagne Cécile, des anecdotes.

Une amitié est née mais il semble toutefois que les deux artistes n’aient pas vraiment eu de complicité artistique.

. La peinture de Monet à Fresselines. Le grand maître a en effet systématisé le principe de la série dans ces lieux. Il l’avait déjà abordé de façon intuitive mais la réelle mise en place, avec précision, s’est faite là, durant ce huis-clos qui dura de mars à mai 1889.

Travailler l’effet, être au rendez-vous avec le motif selon les différentes heures du jour et la météo changeante,  voici bien le combat que Monet mena à Fresselines.

Le « troisième œil » de Claude Monet, lui qui voyait et tentait de peindre les différentes vibrations de l’espace, de l’atmosphère, ce qui se passait « entre le paysage et lui ».

Une réflexion inédite est apportée sur l’abstraction qu’a effleurée Monet sans toutefois franchir le pas, sur la mise en scène autour de l’œuvre (en particulier pour les Nymphéas), sur le concept de la série et les études du mouvement pur.

Un diaporama vient en soutien des anecdotes qui sont particulièrement explicites concernant la peinture et les séries de Fresselines.

Dominique Mantel, né en 1949 à Paris, est formé par son père et son oncle, le peintre orientaliste Jean-Gaston Mantel.

Il suit les cours de l’école Claude Bernard et obtient le diplôme de l’école nationale supérieure des

Arts décoratifs de Paris. Il suit des cours de gravure à l’atelier Montparnasse 80.

En 1974, il est nommé professeur de dessin à Argenton sur Creuse dans l’Indre.

Peintre et illustrateur, il y vit toujours et ouvre régulièrement son atelier, au Moulin de Bord, dans le vieil Argenton.

On le retrouve régulièrement dans des revues d’art comme récemment dans un « Secrets d’atelier » consacré au carnet de voyage.

 DIMANCHE 28 JUILLET / 15H30 / SALLE POLYVALENTE /TARIF UNIQUE  5 €

« Dans l’intimité familiale de Monet à Giverny » par Marc Piguet, bel-arrière-petit-fils de Monet

 « Il s’agit de faire entrer le public d’un l’intimité de l’homme-MONET,  vu parmi les siens, chez lui, dans sa vie privée, maître de maison et à la tête d’une famille nombreuse » souligne Marc Piguet.

En effet, le couple élevait ensemble les deux enfants de Claude, né de son union avec Camille Doncieux, dont il était veuf  et les six enfants d’Alice, nés de son précédent mariage avec un industriel du textile, Ernest Hoschedé. Ce dernier, mécène, possédait environ 300 tableaux signés des plus grands artistes et fut le premier propriétaire « d’Impression soleil levant » de Monet. Il abandonnera Alice après avoir fait faillite.

Germaine, fille d’Alice et Ernest Hoschedé et grand-mère de Marc Piguet disait souvent à ce dernier « Ah papa Monet, qu’est-ce qu’il était gentil ». Avec elle et les souvenirs laissés à son petit-fils, l’occasion est belle de découvrir le couple, la maison, les amis.

 . Le couple Claude Monet/Alice Hoschedé et leur rencontre.

. La vie à Vétheuil puis à Giverny. L’histoire de la maison et du bassin aux Nymphéas.

. La vie quotidienne du peintre autour de son travail et de ses amis souvent célèbres (Valery, Cezanne, Sacha Guitry), l’amitié exceptionnelle entre Clémenceau et le peintre.

 La conférence est accompagnée d’un diaporama et de documents inédits. Elle a déjà été donnée en France et à l’étranger ( Hollande, Italie, Allemagne, Canada, Etat-Unis).

 Ancien professeur de lettres, Marc Piguet est un bel-arrière-petit-fils de Claude Monet par le remariage de son arrière-grand-mère maternelle Alice Hoschedé avec Claude Monet. Il est né à Giverny, y a vécu un temps, est un familier des lieux. Il y passa toutes ses vacances jusqu’à l’âge de 20 ans. Né 10 ans après la mort du peintre, l’image de l’artiste reste très présente dans la famille. « Seuls comptaient pour lui sa peinture, sa famille et les fleurs ».

     Contact : Christine Guillebaud / 06.81.87.07.36 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.